Axe Sud - Ecole supérieur d'arts Graphiques et de Communication visuelle à Marseille et Toulouse

Actualités

Le grand saut !

25 heures pour produire 12 planches BD ou 12 illustrations : c’est le défi relevé les 28 et 29 octobre par des étudiants d’Axe Sud qui ont osé participer à ce marathon national. Bien leur en a pris, puisqu’ils ont récolté 3 Tortues d’Or.

Un défi très sportif

Véritable marathon artistique organisé à l’échelle nationale, les 25 heures de BD et d’illustration exigent d’avoir les idées vives et le crayon délié. Les jeunes dessinateurs doivent produire 12 pages de BD - 1 couverture, dix planches et une page finale - ou 12 illustrations en un temps imparti, seul ou en équipe, en respectant deux éléments révélés à l’instant du top départ qui sont :

  • Le thème de la “Propagande“ fixé en 2017 par Poulop, parrain de la manifestation ;
  • La contrainte “Mise en abîme“, déterminée par Toulouse Pixel School, partenaire.

 

Dans la région PACA, c’est à Six-Fours-Les Plages que le marathon a pris place, organisé sous l’égide de Julien Parra, auteur et dessinateur de BD, ancien étudiant et enseignant d’Axe Sud,  co-fondateur du programme BD. Après un déjeuner convivial, les étudiants de plusieurs écoles de graphisme et d’illustration ont pris le départ, à 13 heures pile !

 

3 Tortues d’Or récoltées par Axe Sud

Parmi les participants, de nombreux étudiants d’Axe Sud ont osé concourir. Certains d’entre eux ont relevé le défi haut la main et ont réussi l’exploit des 12 planches en 25 heures. Ils sont :

  • une équipe de 3 personnes de 3e année BD, Thomas, Chloé et Gabriel

25 heures BD et Illustration 

Visionner les 12 planches

 

  • une équipe de 2e année BD et Illustration, dénommée La Confiserie et composée de Marion, Maelys et Ariane

25 heures BD et Illustration 

 Voir toutes leurs planches

 

  • une étudiante en prépa BD et Illustration à Axe Sud Eva Fareng

les 25
 

Découvrir les 12 planches 

 

Une épreuve hautement gratifiante

« C’est un vrai paradoxe, explique Clément Baloup, auteur de BD et enseignant au sein de l’école Axe Sud. A l’école, très souvent les élèves se freinent eux-mêmes par souci de perfection et ont du mal à terminer leurs travaux. Lors de ce challenge, ils ont une contrainte temps. Ils sont confrontés à produire vite, très vite et bien. Cet impératif les révèle à eux-mêmes. Ils se découvrent des capacités insoupçonnées et sortent de leurs frontières scolaires. Techniquement, c’est la révélation qu’efficacité ne rime pas forcément avec un travail mal fait. Produire dans un temps imparti les pousse à oser de nouvelles techniques. Ils prennent conscience qu’un dessin peut être extrêmement expressif juste avec quelques traits bien jetés, et sans nécessiter de couleurs ou autres artifices. Quant à l’imagination, c’est un jaillissement d’idées boostée par l’émulation du concours. En définitive, ils s’étonnent eux-mêmes du travail réalisé en si peu de temps. C’est un premier pas de grande importance pour passer dessinateur “professionnel“. Et pour beaucoup d’entre eux, c’est un déclic : comprendre qu’en un we, ils sont capables de livrer 12 planches. Alors réaliser une BD devient totalement possible dans leur esprit ! »

 

 

En savoir plus

Le site des 25 heures BD et Illustration

Le fb des 25 heures BD et Illustration 

Julien Parra et les FDP