Axe Sud - Ecole supérieur d'arts Graphiques et de Communication visuelle à Marseille et Toulouse

Actualités

Mai 68 s'affiche sur les murs de l'école

Environ 80 originaux appartenant au fonds du musée de l'affiche de Toulouse ont pris place sur les murs de l'école pour tout le mois de mai. Des images au fort impact graphique résonnent encore aujourd'hui et frappent par leur efficacité visuelle.

Les aspirations des étudiants, les revendications des travailleurs, la mise en cause du pouvoir, la repression policière et la censure des médias furent les grands thèmes placardés sur les murs des villes entre mai et juin 1968.

Nuit et jour, au gré des évènements, des revendications, près d’un million d’affiches sortiront dans les ateliers des écoles des beaux-arts, devenus « ateliers populaires » lieux de convergence réunissant, artistes, étudiants et travailleurs. Ces collectifs donneront naissance à des images d’une grande puissance plastique, suppléant l’absence d’autres médias dans une période paralysée par la censure et la grève.

Les affiches sont créées et imprimées quotidiennement. Pendant plus d’un mois, des assemblées générales réunissent des individus dans un mouvement spontané, en dehors des organisations politiques et en prise directe avec le moment, pour discuter des thèmes et des slogans mis en avant dans les images qui sont réalisées le jour-même.

Cette énergie collaborative dont la spontanéité n’est pas embarrassée de poids théoriques, aboutira à la création de slogans inédits (largement repris par la suite). Parmi les affiches les plus réussies, les messages sont en parfaite adéquation avec la forme conçue.

Les moyens d’expression rudimentaires, le temps restreint, l’urgence à s’exprimer, ont eu pour effet de produire une esthétique simplifiée, concise. La limitation au trait, aux aplats, à une couleur, l’absence d’ombres ou de dégradés, les lettres bâton ont engendré la création d’un graphisme impactant, rarement égalé dans sa force de frappe. Des affiches comme «des coups de poing».

Les images produites sont principalement imprimées en sérigraphie. Dans les ateliers populaires, cette technique a supplanté rapidement la lithographie grâce à la simplicité de sa mise en oeuvre. L’impression sérigraphique nécessite peu de moyens matériels : des écrans composés de soie tendue sur un cadre en bois, une raclette, de l’encre ou de la peinture. Lors d’une intervention à l’école des beaux-arts de Paris, les policiers s’attendant à trouver un matériel conséquent, ont eu la surprise de ne voir aucune machine !

Une des grandes particularités des affiches créées en 68, outre l’impact graphique  exceptionnel, réside dans l’aspect collectif de la conception. Aucune signature n’apparaît, mais à la place la plupart du temps, un tampon mentionnant le lieu de création. L’anonymat met en avant une approche collective, issue d’une pratique sociale à l’écoute du mouvement de grève qui a concerné près de 10 millions de personnes, et plus généralement les interrogations d’une société remettant en cause son fonctionnement.

Exposer les affiches de mai 68 nécessite d’interroger la manière de présenter les pièces témoignant d’un mouvement spontané, dynamique et éviter ainsi une commémoration à propos d’tranche d’histoire dont l’héritage suscite encore beaucoup de débats.

La collaboration entre le Matou, conservatoire de près de 18000 affiches originales et l’école Axe Sud, dont la vocation est de former des étudiants vers les métiers de la création visuelle, permet à ces images élaborées principalement par des étudiants issus en grande majorité d’écoles de formation artistique, de trouver place dans un lieu dédié à la jeune création.

L’école Axe Sud expose mai 68 en son lieu de création graphique où la formation s’opère en ateliers dans lesquels des professionnels transmettent leur savoir, leur expérience à des étudiants qui développent leur créativité par la recherche, la pratique et l’expérimentation.

 

Informations pratiques

Les murs ont la parole du 2 au 31 mai à l’école Axe Sud au 9 rue des Amidonniers – 31000 Toulouse,

du lundi au samedi 14h à 18h, sauf dimanches et jours fériés.

Entrée libre.

 

La nuit des musées

13eédition de la Nuit Européenne des Musées qui aura lieu le 19 mai 2018. l’école Axe Sud accueillera le public jusqu’à 23 h pour découvrir l’exposition.

Au milieu des affiches exposées, un atelier de sérigraphie animé par Gminuscule et des étudiants permettra au public de repartir avec une impression originale.